Consultation d’un ostéopathe

L’ostéopathie s’adresse à tous, du nourrisson à la personne âgée.  Elle s’adresse également aux sportifs amateurs ou professionnels, aux personnes sédentaires ou prédisposées à des risques professionnels et aux traumatisés de tous ordres.

L’ostéopathie accompagne aussi la femme enceinte tout au long de sa grossesse jusqu’à l’accouchement. Une consultation postnatale est également envisagée afin de rééquilibrer certaines structures perturbées lors de l’accouchement (bassin, périnée, coccyx…). De part ses techniques, l’ostéopathie s’adapte à chacun en fonction de son âge, sa morphologie et sa réaction au traitement.

Le déroulement d’une consultation d’ostéopathie

Une consultation ostéopathique se déroule en trois temps et dure aux alentours de 45 minutes:

Le premier temps est consacré à un bilan qui comprend un questionnaire pour appréhender au mieux le motif de la consultation et un examen approfondi des bilans radiologiques et biologiques. Ce premier temps de la consultation permet à l’ostéopathe d’identifier le trouble dont se plaint le patient et d’éliminer toutes pathologies ne relevant pas de sa compétence.

Ostéopathe - traitement dos

Ostéopathe – traitement dos

Deuxième temps : un examen statique et dynamique du corps. L’ostéopathe teste manuellement les différentes parties du corps afin d’explorer les zones présentant des restrictions de mobilité susceptibles de perturber la santé. Précisons que le geste ostéopathique est indolore et fait appel à la mobilité de chaque tissu.

Troisième temps : le traitement. L’ostéopathe possède diverses techniques, son choix dépendra de l’âge du patient, de sa morphologie ainsi que de la pathologie présentée.

Les techniques de l’ostéopathie

La technique fonctionnelle : permet à l’ostéopathe de mobiliser les tissus (articulations, membranes, muscles…) afin d’amener le patient à un état de détente suffisant pour aider le corps à s’autoréguler.

La technique structurelle : vise à rendre de la mobilité aux structures qui ont subit un dysfonctionnement, (vertèbres, articulations, muscles, ligaments…).

La technique viscérale : son but est de redonner un maximum de mobilité à l’organe perturbé (foie, rate, poumons, intestins…) et l’amener à retrouver sa physiologie naturelle.

La technique crânienne : c’est une manipulation très subtile utilisée pour identifier et réparer les tensions et limitations mécaniques du crâne et de ses articulations. Ses effets se répercutent dans tout le corps.

Notons que les temps de traitement diffèrent suivant les cas à traiter. Pour une pathologie ponctuelle deux à trois consultations sont suffisantes. Pour une pathologie chronique, le traitement sera plus long.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.