Focus sur l’entorse et sur les conseils d’ostéopathe

Saviez-vous qu’en France on compte en moyenne plus de 6000 entorses par jour, qui touchent principalement la cheville ?

Commençons par définir ce qu’est une entorse : c’est un étirement des ligaments, pour les plus bénignes (appelés également foulure).

Dans les cas les plus graves d’entorses, il y a une rupture du ligament, avec quelques fois un arrachement osseux. Une immobilisation totale de l’articulation avec notamment la pose d’un plâtre, peut être envisagée dans ces cas-là. Focus.

Quels sont les facteurs de risques d’entorse ?

Les gens ayant une activité physique soutenue ou ponctuelle, les personnes âgées, les personnes en surpoids ou bien encore celles qui ont déjà une faiblesse au niveau des articulations, peuvent être particulièrement sensibles aux entorses. Un simple mouvement brutal ou un traumatisme peuvent être la cause d’une entorse.

En cas d’entorse, que faire ?

Il faut tout de suite appliquer le protocole RICE, c’est-à-dire : repos (Rest), glace (Ice), compression, élévation. A la suite d’une entorse, l’arrêt immédiat d’une activité physique est bien entendu préconisé.

La pose d’une contention souple ou rigide afin de soutenir l’articulation et la mettre au repos peut être la bienvenue, selon l’avis de votre médecin. Ce type de contention permet de limiter l’œdème.

Selon les cas d’entorses, des examens à faire aux urgences ou dans un cabinet médical spécialisé, pourront vous être demandés en complément du diagnostic. En fonction de la gravité de l’entorse, un chirurgien orthopédiste pourra prescrire la pose d’une attelle ou d’un plâtre. Il lui reviendra également, de déterminer s’il est nécessaire d’opérer l’articulation blessée ou non.

Les entorses les plus graves peuvent nécesité la pose d'un plâtre ou d'une attelle, afin d'immobilier l'articulation blessée.

Les entorses les plus graves peuvent nécessité la pose d’un plâtre ou d’une attelle, afin d’immobilier l’articulation blessée.

Vivre avec une entorse avec plâtre ou attelle

L’ostéopathe biomécanicien peut grâce à différentes techniques de soins, diminuer la douleur, mais aussi les raideurs musculaires dans le cas d’entorse bénignes afin de libérer l’articulation blessée.

Dans le cas d’entorses graves, le soin de l’entorse sera pris en charge par le chirurgien orthopédique dans un premier temps. Si la pose d’un plâtre s’avère nécessaire, ce médecin orthopédique pourra vous conseiller un protège plâtre adapté. Ce qui peut être d’un grand secours et facilite la vie du patient dans son quotidien. Prendre une douche avec un plâtre jambe ou à la cheville, ne sera plus un problème.

Ensuite le protocole de soins, mènera le patient chez le kinésithérapeute pour la rééducation. Parallèlement à ces soins de convalescence, l’ostéopathe biomécanicien pourra apporter son aide pour réduire la sensation de douleur, ainsi que les raideurs musculaires. Il pourra notamment vous conseiller la pose d’emplâtres d’argile verte, qui est un puissant anti-inflammatoires et qui a des vertus cicatrisantes.

Enfin tout comme le kinésithérapeute, l’ostéopathe pourra vous conseiller des exercices à refaire chez vous, afin de consolider vos articulations et limiter les risques d’entorse à l’avenir.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply